Christophe Gosetto votre artisan carreleur à Chandon

UN METIER CARRELEUR

Carreleur depuis 30 ans, Christophe GOSETTO a débuté son expérience au sein de l’entreprise familiale après un CAP de Carreleur Mosaïste à Dijon.

Après 15 années et des expériences très variées entre marchés publics et privés, il choisit de continuer l’aventure seul afin d’orienter son activité vers des domaines qui lui correspondent plus. Il s’installe tout d’abord à Jarnosse dans la Loire et travaille principalement avec des particuliers ou des petites structures qui lui permettent de privilégier ce qui lui paraît essentiel:

– la qualité du travail réalisé,
– la proximité avec le client de la conception à la réalisation par le conseil dans le choix des matériaux et ambiances décoratives mais aussi par l’adaptation de ses réalisations aux besoins du client.

Chaque cas est particulier et a sa solution.

Les différents types de pose

Avant de commencer la pose du carrelage, le sol doit être parfaitement préparé pour obtenir une surface plane et un support lisse. Dans le cas contraire, votre artisan carreleur Christophe Gosetto devra effectuer un ragréage.

Votre artisan carreleur Christophe Gosetto réalisera un calepinage précis en dessinant le plan de pose avec l’emplacement de chaque carreau. Le but étant d’optimiser les coupes et minimiser les pertes.

Prévoir tout de même des carreaux supplémentaires pour avoir une marge de manœuvre confortable.

À la base de tout calepinage, on trouve une pose droite ou en diagonale. A partir de ces poses classiques, il est possible de composer des plans plus complexes (pose décalée ou en chevron)

La pose droite

La pose droite ou « à fond perdu » des carreaux de même format sont alignés à angle droit, d’un mur au mur opposé.

Si la première ligne de carreaux entiers est le plus souvent placée à hauteur de la porte, d’autres options sont possibles. Par exemple, celle qui consiste à privilégier le mur qui est le plus droit et que l’on veut mettre en valeur.

La pose droite demande surtout une grande minutie dans l’alignement des carreaux, qui doit être parfait. Comme il s’agit d’un quadrillage, les bords des carreaux dessinent les lignes de fuite de la perspective de la pièce. En effet, ce sont les bords des carreaux, parfaitement alignés, et non les joints qui dessinent les lignes du quadrillage créé au sol par la pose droite. Chaque décalage peut rompre cet équilibre.

La pose en diagonale

Tout comme la pose droite, la pose en diagonale est très courante. Le tracé débute, comme celui de la pose droite, par des axes perpendiculaires. Le premier carreau se place au centre de la pièce.

On trace ensuite les diagonales de chaque côté du carreau, en posant à blanc jusqu’aux murs. Cette pose demande tout autant de minutie puisqu’elle dépend, elle aussi, du parfait alignement des carreaux.

La pose en diagonale est appréciée pour augmenter la perspective des dimensions. Elle permet aussi de dissimuler les imperfections d’une pièce.

La pose décalée

La pose décalée ou « à joints contrariés » requiert une grande attention, surtout au démarrage de chaque ligne. À partir du sens de pose choisi (droit ou diagonal), chaque ligne de carreaux est décalée vis-à-vis de l’autre.

Pour un format carré, préférer une pose décalé vis-à-vis du centre du carreau de la ligne précédente.

A l’inverse du format carré, le format rectangulaire, ne se pose pas un rang sur deux. Les variations du format rectangle sont fortes au centre du carreau. Afin de ne pas rompre l’équilibre, et atténuer l’irrégularité du volume, poser le carreau à 1/3 de l’angle du carreau de la ligne précédente.

La pose en chevron

Avec le développement du carrelage imitation bois, cette pose traditionnelle est remise au goût du jour.

Les jeux de lame permettent de conserver les attributs décoratifs du parquet, tout en proposant les avantages d’un carrelage (entretien, longévité…).

La pose en chevron est réalisée avec des carreaux en format lame (120 x 20 cm let 60 x 15 cm).

 

La pose de format octogonal

Pour cette pose avec cabochons, il faut être extrêmement minutieux pour respecter le sens de pose, son alignement, et le positionnement de chaque cabochon.

On la réalise le plus souvent en pose droite.

C’est le motif créé par l’alternance des carreaux qui produit l’effet et non plus les lignes de fuite comme dans les poses classiques.

La pose personnalisée du carrelage

La tendance est aux décors dépouillés et aux frises discrètes. Une mosaïque réussie égaye une pièce avec originalité, une frise donne la touche finale à un carrelage.

En jouant simplement avec les sens de pose, votre artisan carreleur Christophe Gosetto peut réaliser des compositions et de créer des effets en maîtrisant les techniques liées aux formats très spécifiques.

La pose dite « en tapis » permet de jouer sur le format, la taille et les couleurs des carreaux.

Poser un tapis en diagonale entouré d’une bordure ou d’une frise en pose droite.